ESC Lille: Unterschied zwischen den Versionen

Aus HistnetWiki
Wechseln zu:Navigation, Suche
(Web 2.0 et bibliothèques 2.0)
(Web 2.0 et bibliothèques 2.0)
Zeile 5: Zeile 5:
 
La "bibliothèque 2.0" est quant à elle une bibliothèque qui fait usage du web 2.0. Logiquement, les applications qu'elle en fait se voient dans son site web, qui est le lieu de la rencontre virtuelle entre la bibliothèque et l'usager. Les bibliothèques 2.0 seraient donc "les sites web des bibliothèques qui utilisent ces technologies pour pourvoir en nouveaux services" ([http://bibliotheque20.wordpress.com/ Des Bibliothèques 2.0]).  
 
La "bibliothèque 2.0" est quant à elle une bibliothèque qui fait usage du web 2.0. Logiquement, les applications qu'elle en fait se voient dans son site web, qui est le lieu de la rencontre virtuelle entre la bibliothèque et l'usager. Les bibliothèques 2.0 seraient donc "les sites web des bibliothèques qui utilisent ces technologies pour pourvoir en nouveaux services" ([http://bibliotheque20.wordpress.com/ Des Bibliothèques 2.0]).  
  
Les technologies dites "2.0" peuvent être appliquées dans les bibliothèques afin de leur permettre de se développer selon les lignes directrices suivantes ([http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/12/47/98/PDF/web20_pk_nz.pdf/ Pascal Krajewski, "La Culture au risque du « Web 2.0 » :
+
Les technologies dites "2.0" peuvent être appliquées dans les bibliothèques afin de leur permettre de se développer selon les lignes directrices suivantes ([http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/12/47/98/PDF/web20_pk_nz.pdf/ Pascal Krajewski], "La Culture au risque du « Web 2.0 »: Analyse à partir de la création d’une Archive numérique communautaire Open Source Néo-Zélandaise, KETE"):
Analyse à partir de la création d’une Archive numérique communautaire Open Source Néo-Zélandaise, KETE"]):
 
 
*amélioration des services existants / approfondissement des missions traditionnelles de la bibliothèque: amélioration de l'OPAC, principalement
 
*amélioration des services existants / approfondissement des missions traditionnelles de la bibliothèque: amélioration de l'OPAC, principalement
 
*élargissement de l'offre de services / diversification des missions traditionnelles de la bibliothèque: utilisation de la technologie des fils RSS, blogues, services de questions/réponses en ligne, offre de nouveaux supports, etc.       
 
*élargissement de l'offre de services / diversification des missions traditionnelles de la bibliothèque: utilisation de la technologie des fils RSS, blogues, services de questions/réponses en ligne, offre de nouveaux supports, etc.       

Version vom 20. März 2008, 17:05 Uhr

Web 2.0 et bibliothèques 2.0

Le "Web 2.0" est un concept largement utilisé, mais dont la définition est peu claire. D'après le dossier sur le Web 2.0 et les bibliothèques 2.0 rédigé par Dominique Gazo, la définition la plus largement admise serait celle de Tom O'Reilly, qui est d'ailleurs le créateur de cette expression (2005): “Web 2.0 is the network as platform, spanning all connected devices ; Web 2.0 applications are those that make the most of the intrinsic advantages of that platform : delivering software as a continually-updated service that gets better the more people use it, consuming and remixing data from multiple sources, including individual users, while providing their own data and services in a form that allows remixing by others, creating network effects through and « architecture of participation », and going beyond the page metaphor of Web 1.0 to deliver rich user experiences.”

La "bibliothèque 2.0" est quant à elle une bibliothèque qui fait usage du web 2.0. Logiquement, les applications qu'elle en fait se voient dans son site web, qui est le lieu de la rencontre virtuelle entre la bibliothèque et l'usager. Les bibliothèques 2.0 seraient donc "les sites web des bibliothèques qui utilisent ces technologies pour pourvoir en nouveaux services" (Des Bibliothèques 2.0).

Les technologies dites "2.0" peuvent être appliquées dans les bibliothèques afin de leur permettre de se développer selon les lignes directrices suivantes (Pascal Krajewski, "La Culture au risque du « Web 2.0 »: Analyse à partir de la création d’une Archive numérique communautaire Open Source Néo-Zélandaise, KETE"):

  • amélioration des services existants / approfondissement des missions traditionnelles de la bibliothèque: amélioration de l'OPAC, principalement
  • élargissement de l'offre de services / diversification des missions traditionnelles de la bibliothèque: utilisation de la technologie des fils RSS, blogues, services de questions/réponses en ligne, offre de nouveaux supports, etc.
  • ouverture à l'usager et utilisation de ses ressources: création de métadonnées (social tagging), création de ressources, développement de la bibliothèque
  • promotion de la bibliothèque, rencontre du public là où il se trouve
  • se positionner en tant que forum social: création communautés virtuelles ou participation à des communautés existantes (Flick'r, [Second Life])

Contexte francophone

Il existe peu d'exemples de bibliothèques 2.0 dans le monde francophone de la bibliothèque. En revanche, la biblio-blogosphère (BBS) est très active. Les professionnels de l'information investissent le web et proposent de riches et critiques réflexions sur le sujet. Ils opèrent également une veille enthousiaste sur les nouvelles technologies et les réalisations "bibliothèques 2.0" dans le monde.

Site de la médiathèque de l'ESC de Lille

Le site Web de la médiathèque de l'ESC de Lille est présenté par le blog Des Bibliothèques 2.0 comme un des rares exemples d'utilisation des technologies dites "2.0" dans le monde français de la bibliothèque. L'auteur de ce blog en énumère les caractéristiques principales:

  • la recherche de ressources ne se fait pas grâce à un OPAC, mais grâce à l'intégration d'AquaBrowser dans le site web
  • les usagers ont la possibilité de poser leurs questions aux bibliothécaires par chat via Meebo
  • les bibliothécaires constituent pour les usagers des univers Netvibes par domaines
  • les bibliothécaires ont un avatar sur MyZiki
  • le site promeut et forme ses usagers à l'utilisation de la technologie RSS

Quelques adresses francophones

--Peter Haber 23:40, 10. Mär 2008 (CET)


Tags

  • Aquabrowser